Bibliothèque et Archives Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens institutionnels

Préservation

Des activités de préservation

Stratégie de migration des enregistrements audiovisuels de Bibliothèque et Archives Canada

Septembre, 2009

Résumé

Table des matières | Suivant

Bibliothèque et Archives Canada (BAC) préserve plus de 530 000 heures d'enregistrements audio et vidéo publiés et non publiés. De la musique, des émissions télévisées et radiodiffusées, des histoires orales et des entrevues, des documentaires, des procédures parlementaires, et bien plus encore, sont saisies en formats analogiques et numériques sur une variété de cylindres, de disques ou de bandes. Les éléments de cette collection partagent le même sort : l'obsolescence. La dépendance absolue des enregistrements audiovisuels à leur technologie de lecture particulière signifie qu'une fois que cette technologie est obsolète, on perd l'accès à ces enregistrements et l'occasion de les reproduire à des fins de préservation n'existe plus. L'absence d'une telle reproduction entraînera la perte de ce précieux patrimoine documentaire, lequel est parfois unique, ainsi que les investissements de l'institution relatifs à ces enregistrements.

Pour réduire le risque de perdre des enregistrements audiovisuels d'importance nationale, la présente stratégie de migration des enregistrements audiovisuels et un plan d'action sur la migration des enregistrements audiovisuels recommandent la migration du contenu vers des formats de fichier informatiques normalisés.

Une fois la migration vers un environnement de TI effectuée, le contenu audiovisuel des collections peut être géré et préservé de façon uniforme grâce à la création du Dépôt numérique fiable (DNF) de BAC. La préservation continue suppose des cycles de migration d'un format de fichier logique à un autre, au fur et à mesure où les normes et les technologies évoluent. La réussite de la migration continue du matériel audiovisuel numérique dépendra de la capacité du DNF de BAC de gérer les mesures de préservation à l'égard de ce matériel.

BAC reconnaît qu'il est impératif d'agir, et qu'il y a un risque à ne pas agir maintenant : la préservation du patrimoine documentaire numérique est un choix stratégique de l'institution; à la partie III du Rapport sur les plans et les priorités 2008 2009 (www.tbs-sct.gc.ca/rpp/2008-2009/inst/bal/bal00-fra.asp); on a inclus une mesure de rendement relative à la préservation des documents audiovisuels; dans le profil initial du risque (2007), la préservation du patrimoine documentaire en format électronique est définie comme étant un secteur de risque principal; et le Plan d'affaires 2008-2011 (www.collectionscanada.gc.ca/a-notre-sujet/012-301-f.html) de BAC met en évidence la gérance des collections numériques et numérisées.

Le principal objectif de la Stratégie est de produire des copies maîtresses numériques pour la préservation d'enregistrements audiovisuels à risque élevé, en vue d'en maintenir l'accès aujourd'hui et demain. Toutefois, la migration présente à la fois l'occasion de créer des versions numériques auxquelles on peut accéder en ligne et aussi d'augmenter la numérisation de masse de BAC relativement à des initiatives en matière d'accès. La priorité pour la migration est tout d'abord accordée en fonction du risque lié à l'obsolescence du format, puis à l'importance du contenu ou de sa demande de la part du client.

Un plan d'action a été préparé pour mettre en œuvre la stratégie. On y propose une période de 10 années d'activité de migration intensive suivie d'une capacité accrue permanente à cet égard.

Table des matières | Suivant